Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Je suis de retour

Jazz en live... Je reviens en forme ¤ mais en forme de quoi, je me le demande...¤ avec des envies de partir, de partager et de pacifier. Je suis contente de revenir dans la sdb, et vous remercie d'en avoir pris soin. Ces vacances ont été remplies à maints...

Lire la suite

Pei ou Kheops ?

Pei ou Kheops ?

Parfois, Paris prend des airs égyptiens... Je sais, c'est du recyclage d'une vielle note,mais, je vous rappelle que je suis en vacances. Patience, bientôt, je reviens en direct live pour répondre à vos commentaires...

Lire la suite

Regarde-moi dans les yeux...

C'est drôle...La barre au-dessus des appuie-tête des strapontins dans le métro arrivent pile au niveau des yeux des autres usagers assis dans ma perspective. C'est troublant. Je devine des expressions sans en être vraiment sûre.Rit-il ?Se fâchent-elles...

Lire la suite

La Revancha del Jazz sobre el Blues

En allant prendre le métro, l'autre jour, je suis tombée sur un journal gratuit 20 Métros par Minute. ¤ j'espère que nul employé de la RATP n'ira se faire de fausses idées en lisant ce faux-titre de canard... sinon, gare à la grève préventive... ¤ Il...

Lire la suite

Im-père-fection (4 et fin)

J’avais résolu de ne rien acheter à mon père, et dans ma lancée, j’ai refusé d’acheter quoi que ce soit à mon nouveau beau-père. Zut, ce type-là, il a trompé ma mère ! Certes, il a fait amende honorable, mais bon, trop conne aussi ma mère de l'avoir repris....

Lire la suite

Parfois, ce type est un goujat...

Ce jour-là, je ne me sens pas très belle.Un peu trop boudinée dans mon jean, le teint brouillé, les cheveux comme une masse informe et mousseuse indissociable de mon crâne.Un de ces jours où l'on n'a pas envie de se reconnaître dans la glace. Avec le...

Lire la suite

Im-père-fection (3)

Le 12 juillet 1998. Le 12 juillet 1998. Le 12 putain de juillet 1998. MAIS JE SUIS TROP CONNE ! Je ne vais quand même pas faire ça. Lui offrir un T-shirt à la gloire de l'événement que la bête a eclipsé. A la gloire du jour où pour moi, tout s'est résumé...

Lire la suite

Im-père-fection (2)

J'en étais où moi, déjà ? Ah oui, ce type est un salaud, un con, et violent par dessus le marché, mais ces deux pauvres coups de fil m'attendrissent. Pourquoi ? Parce que je trouve ce pas vers moi absolument exceptionnel ! Je m'enthousiasme pour deux...

Lire la suite

1 2 > >>