Réponse à Parisian Smile

Publié le par Jazz

Très chère Parisian Smile,

Très en chair Parisian Smile,

Dis, si j'ai bien compris, ce qui te fait chier dans ton corps, c'est le fait que tu le considères comme un obstacle, une barrière que les hommes n'arrivent pas à dépasser, et qui te laisse donc broyer du noir dans le célibat.
Si mon raisonnement est bon, tu penses que si tu avais un corps plus mince, plus « taupe model », moins de gras, moins de plis, moins de bourrelets, tu plairais plus facilement à des mecs.
Je comprends. J'étais comme ça. Comment j'ai changé ? Je n'ai pas vraiment changé. Je suis juste aimée. Comme je suis. Et ça fait une p*tain de différence.
Tu peux peut-être penser que mon blabla ne vaut rien parce que comme j'ai un homme, mes plans pour le 14 février ne consistent pas à me faire oublier que c’est la St-Valentin, et que je ne me souviens pas ce que ça fait d'être célib' (les crises de larme, l’angoisse, la déprime, la pesante solitude, la torture de voir les gens qui s’embrassent, etc.), mais, je me risque quand même à t'écrire ce qui suit : que veux-tu ?
Un mec ?
OK.
Mais est-ce que tu cherches un mec qui ne t'aura abordée que parce qu'il n'aura pas été rebuté (dans le cas où tu mincirais) par ton physique, mais qui ne t'aurais même pas regardée autrement ?
Ou un mec qui t'aimera pour ce que tu es (esprit et corps), qui n'aura pas honte de toi, qui ne passera pas son temps à te faire chier parce que t'as décidé de mettre du Nutella sur ta tartine ce matin, et qui prendra « the whole package » ?
Au risque de te faire râler, d’accord, tu crois que tu es duale, que tu habites avec l'autre, cette grosse connasse de… grosse, que tu ne loues que le pimpant grenier dans cet immeuble autrement délabré, mais, ma belle, et j'insiste, ma BELLE, tu n'es qu'une seule et même personne, faite de cet esprit qui charme tant de personnes, et faite de chair aussi.
Tu ne peux pas te couper en deux pour séduire, tu es toi, entière dans le rapport à l'autre (à moins que tu te contentes de cyber-relations, mais je doute que cela te satisfasse).
Je crois que tant que tu n'auras pas commencé à travailler sur cette schizophrénie, tu ne te sentiras pas moins en manque d'oxygène dans ta vie perso.
Je n'ai pas de conseil, pas de recette miracle, pas de « tu devrais », ni de « y'a qu'à » et je sais que c'est dur.
Je suis sortie autrefois avec un mec qui m'a dit « tu as pris vingt kilos depuis qu'on est ensemble, et maintenant j'ai honte de te présenter à mes amis, c'est pour cela que je n'ai pas précisé qui tu étais à ce mec de mon boulot ».
Tu veux d'un mec comme ça ? Que le fait que j'ai pris du poids l'ait gêné un peu dans son rapport à moi, j'aurais compris, j'aurais consenti à faire des efforts pour lui plaire à nouveau, mais si c'était pour me raconter des conneries comme « je ne peux plus me pavaner avec toi comme avant » ou « ton corps me fout la honte », alors là, non. J’aurais dû lui foutre ma main à la gueule, le laisser en plan dans ce magasin en lui disant « adieu gros con, il y a encore plus de graisse inutile dans ton cerveau que dans mon c*l »
Mais, voilà, j'avais une si piètre opinion de moi à l'époque, je me disais « oui, mais si tu le quittes, personne ne voudra de toi et de tes bourrelets », que je suis restée avec lui ¤ j’ai peine à y croire avec le recul ¤ .Mais contrairement à ma graisse, l'amour avait commencé à décroître, le compte à rebours était lancé.
Je l'ai plaqué quelques mois plus tard, ou serait-ce un an après ou plus, je ne sais plus, ce mec super-musclé qui faisait des pompes et des abdos tout le temps (alors que je détestais ce genre de corps sculptés et body-buildés, mais, moi, j'avais fait l'effort de le supporter comme ça, malgré mes préférences en la matière...). Il sort probablement avec une connasse mince et ferme pour le standing aujourd'hui. Et si ce genre de bonheur qui ne tient qu'à l'apparence leur convient, tant mieux/pis pour eux. Je sais que ce n'est pas pour moi.
Bon, allez, rigolons un peu.
Regarde, Magalie de la Star Ac' (oui, je sais, j'ai des références qui tuent) elle a un copain, qui n'est pas obèse (loin de là), qui l'aimait et qu'elle s'est même payé le luxe de larguer... Et moi, cette nana, je la trouve stupide à bouffer de l'herbe, elle est grosse, pas très belle de visage. Et pourtant, il y a eu au moins un mec pour lui trouver quelque chose. Tu vois, tu n'es pas un cas désespéré (sauf si tu as un rire de débile maso à qui on arrache les poils p*biens en cadence).

Publié dans Ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jid 13/02/2006 19:02

attention, le copain de magalie (moi aussi, j'ai de la culture!!) il avait pas l'air doué non plus niveau tête bien pleine!!(t'es sûr que tu peux rien faire, au niveau du fil rss, je ne peux plus te lire du boulot, moi, snif ;-(

Jazz 13/02/2006 13:35

Ah bon ? Ben, merci !!!(je vais relire la note pour savoir ce qui me vaut une telle réaction...)

bakemono 12/02/2006 10:41

C'est bien dit!