T'es prête ?

Publié le par Jazz

5 questions à ne pas dire quand je suis prête à sortir parce que la réponse est invariable, alors à quoi bon ? Hein ? Je te le demande.

 

1. Ca y est ? T’es coiffée là ? ¤ la réponse est oui, même si tes yeux de profane n'arrivent pas à saisir la subtilité de mon savant coiffé-décoiffé complètement voulu et longuement étudié ¤

2. Tu vas pas avoir mal aux pieds avec ses chaussures ? ¤ la réponse est oui, évidemment, je vais avoir des ampoules façon air bag à la fin de la soirée, je vais hurler à la mort à chaque pas pendant la semaine qui suivra, mais t’as vu comme elles sont belles mes pompes ? Alors, tais-toi et marche, mécréant. ¤

3. T’as rien oublié ? ¤ la réponse est évidemment si, mais avec un peu de chance, ce ne sera que le cadeau des mariés. ¤

4. T’as pensé à fermer les fenêtres ? ¤ la réponse est oui bien entendu. La bonne question à poser est "As-tu effectivement fermé lesdites fenêtres ?" auquel cas je te réponds non, bien sûr que non, tu ne crois pas quand même pas que je vais bousiller mon vernis tout juste posé. Quoi ? Oui, je sais parfaitement qu’il existe du vernis qui sèche en une minute chrono, mais déjà, pour la deuxième couche, c’est moins vrai, et en plus, nos amis les fabricants de cosmétiques ont sacrifié le lustre et la tenue des couleurs à l’autel de la rapidité de séchage… un autre moyen de nous dire qu’on ne peut pas tout avoir, enfin, pas avant leur dernière innovation technologique qui ne manquera pas d’être vantée à grands renforts publicitaires par des bombasses sculpturales du type « regardez-moi, je ne sais pas pourquoi je devrais utiliser ce produit anti-cellulite vu que je n'ai pas un pet de graisse comme vous pouvez le constater à l’écran » – encore heureux, vu qu’elles ont que ça à foutre de faire du sport et de s’occuper de leur corps avec l’aide d’un coach personnel entre deux concerts/films/virées en boîtes de nuit carré VIP, 600€ la bouteille de champ’/opérations chirurgicales qu’elles nieront à leurs corps parfait défendant qui disposent d’un staff dévoué pour exaucer tous leurs vœux, ce qui inclut appliquer leur vernis ET fermer les fenêtres. Alors, NON, j’ai pas fermé ces fichues fenêtres, si t’es pas content, t’as qu’à essayer de te poser un vernis tout seul sans le bousiller dans le quart d’heure qui suit, et après, on en reparle… ¤

5. On peut y aller maintenant ? ¤ la réponse est oui, banane, mais pas avant que j’aie eu le temps de vérifier rapidement ma coiffure dans le miroir, de réajuster les brides de mes super-pompes qui me coupent toute circulation sanguine dans les talons qui virent au bleu canard très rapidement, de chercher un sac en plastique dans lequel je mettrai mes chaussures de rechange, de trouver un sac présentable qui ne jure pas avec ma tenue pour y mettre le sachet qui contient mes pompes, de vérifier mentalement que je n’ai rien oublié ni rien semé derrière moi dans ma recherche de sacs multiples, d’avoir constaté en passant que tu n’as oublié de fermer aucune fenêtre. Allez, maintenant on y va. ¤

Publié dans Gimme five!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sev 01/08/2006 09:24

c'est bizarre, il y a quelques scenes qui me rappellent vaguement une certaine personne que je connais bien :)

Jazz 02/08/2006 19:54

N'en dévoile pas plus sur l'identité de cette personne...Son anonymat est peut-être en danger !

BiÚre Bremier 26/07/2006 12:13

Les filles toutes les mêmes (tiens ça me rapelle qu'il faut que je porte mes Kenzo  à réparer en allant chez le coiffeur moi)

Jazz 02/08/2006 19:53

Genre, tu vas chez le coiffeur et tu portes des godasses...A qui tu veux faire avaler ça ?