Vous avez dit blasé ?

Publié le par Jazz

Le Loup est habitué à m’entendre débiter des imbécillités avec un sérieux inébranlable.

La deuxième fois que j’ai rencontré les Parents Loup, c’était chez eux, dans leur jardin, autour d’un bon petit repas.
Ils avaient invité la grande-tante et le grand-oncle du Loup.

Ils étaient très gentils avec moi, me posant des questions sur le rhum, les différents sables, les alizés, et puis… mon travail. C’est Grande Tante qui s’est montrée curieuse...

- Et vous êtes de heu…
Non, je rigole, ça c’était les notes d’avant…

En vrai, elle a dit :

- Et vous faîtes quoi dans la vie, Jazz ?
- Heu… Aïe…
- Pourquoi « aïe » ?
- C’est que… je suis… strip-teaseuse.
- Ah. C’est vrai ? Mais c’est un métier comme un autre.

Pas bégueule la grande-tante…
- C’est vrai, vous avez raison mais tant de gens sont surpris. Je n’ai pas vraiment le corps pour.
- Mais non, qu’est-ce que vous racontez ?
- … merci, c’est gentil.
- Alors comme ça, vous dansez ?
- Hé oui, c’est comme ça que je gagne ma vie.
- Hé bien, tant que vous gagnez votre vie honnêtement…
- Non, en fait, je fais quelque chose de pire : je travaille dans une agence de communication.
- Ah… C’est bien aussi.

S’ils étaient déçus que je ne sois pas lap-danseuse, ils ne l’ont guère montré.
Loup Mère et Père qui jusqu’alors avaient soigneusement évité de se regarder pour ne pas pouffer pendant mon canular ont ri de bon cœur, rejoints par Grand Oncle et Grande Tante, bon joueurs.

Le Loup, mon troisième complice silencieux, dans cette blagounette, s’est contenté de sourire, secouant la tête l’air de dire « ah la la, tu racontes vraiment n’importe quoi mais je t’aime bien quand même, va ».

Il n’a pas vraiment  mérite d’avoir marché dans la combine, il est immunisé et s’attend à tout de ma part.

Publié dans Lupismes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jazz 18/05/2006 12:05

@Bière Bremier :  Si je l'étais, je gagnerais probablement mieux ma vie, et  je pourrais porter des couleurs en outrage au bon goût sans avoir à subir les regards appuyés de gens en jogging... enfin, non, justement... Merde !@Sonov : Désolée... Je sais, à l'époque, j'étais au ban de la société, dans l'opprobre et la déchéance, depuis, j'essaie de me sortir du ruisseau... Mais j'ai du mal.@La Moole : je crois qu'ils ont vite compris à qui ils avaient affaire, et puis, comme ça n'avait pas l'air de les gêner, j'ai persévéré à être moi-même. En y repensant, je me dis que c'était sympa de leur part de marcher quelques minutes dans la combine.@Sev : si si, avec un peu d'entraînement et de volonté, on peut tous faire honte à sa moitié. Je t'assure. ;o)@doc_doc : on ne s'ennuie jamais en effet, on a toujours un truc à dire, une bêtise à inventer, une guerre débile (avec de l'eau, de la farine, des balles en mousse...) à mener.Et en (bon) général, c'est souvent moi qui gagne la guerre..On s'amuse d'un rien, enfin, surtout moi.

doc_doc 18/05/2006 08:52

On ne doit pas s\\\'ennyer tous les jours chez vous !
cela me rappelle la blague du gamin qui parle devant sa classe du métier de ses parents et qui dit qu\\\'ils font des stip-teas pour ne pas dire qu\\\'ils bossent aux impots ! ;o)

Sev 18/05/2006 08:28

J'aurais pas osé je crois... :-)

La Moole 17/05/2006 21:40

Ce genre de vanne, dès la deuxième rencontre... moi je dis "chapeau bas". J'aime beaucoup. :-)

Sonov 17/05/2006 21:13

Bonsoir!Bon bah fausse joie lolMais dis donc quelle honte de bosser pour une boite de comlol